Accélérateur d’initiatives citoyennes : découvrez la première promotion de projets accompagnés – Etalab

Accélérateur d’initiatives citoyennes : découvrez la première promotion de projets accompagnés

Annoncé par le Président de la République et lancé par la Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques le 17 décembre 2021, l’Accélérateur d’initiatives citoyennes vise à promouvoir les initiatives d’intérêt général portées par la société civile, à en accélérer le déploiement et à faciliter l’accès aux ressources et expertises que l’administration est susceptible de leur fournir. La première promotion de projets accompagnés a été dévoilée par Amélie de Montchalin le 14 mars dernier.

Près de 200 candidatures déposées : la société civile veut contribuer à l’intérêt général

L’accélérateur d’initiatives citoyennes a lancé un premier appel à candidatures du 17 décembre 2021 au 26 janvier 2022. Il s’adressait à tous les citoyens et citoyennes, associations, entreprises et collectifs portant un projet d’utilité publique.

En un peu plus d’un mois, 187 projets ont été déposés. 44% ont été déposés par des associations, 30% par des entreprises, 26% par des individus. Ils couvraient une grande diversité de thématiques et la majorité comportait une dimension numérique. Néanmoins, trois grands champs de politiques publiques sont ressortis : Écologie Environnement, Social, Éducation Jeunesse.

Thématiques couvertes par le premier appel à candidatures

NB: Ne sont identifiés ici comme «numériques» que les initiatives ayant vraiment une forte dimension numérique – Source: dossiers de candidature

Un processus de sélection inédit, croisant le regard d’un panel citoyen et l’expertise de l’administration

La sélection des initiatives a été réalisée selon une méthodologie inédite, adaptée des techniques du « design thinking » pour répondre aux besoins spécifiques de l’Accélérateur, et évaluant les propositions selon différents critères :

  • désirabilité des initiatives, évaluée par un panel de 15 citoyens d’Île-de-France, de sexes, âges et catégories socio-professionnelles variés. Durant deux jours, il a examiné les 187 dossiers et s’est exprimé sur l’enjeu potentiel au regard de l’intérêt général ;
  • faisabilité et viabilité des projets, estimées par l’expertise de l’administration. Une trentaine d’évaluateurs et évaluatrices de la DINUM et de la DITP a évalué la recevabilité des dossiers, croisant une analyse de faisabilité (solidité du projet et de l’équipe, crédibilité de la solution proposée) et de viabilité (capacité de l’administration et/ou de l’Accélérateur à aider le projet, à lui faire franchir une étape supplémentaire).
Le panel citoyen réuni pour évaluer les dossiers de candidature

9 projets lauréats pour la première promotion de l’Accélérateur d’Initiatives Citoyennes

A l’issue de cette phase de sélection, 9 projets ont été retenus. Tous intègrent une forte dimension numérique et représentent la diversité de thématiques abordées dans les candidatures : Culture Information, Éducation Jeunesse, Démocratie, Services publics et accès aux droits, Écologie Environnement, Citoyenneté, Handicap, Inclusion, Social, Santé.

  • InfoClimat, porté par l’association éponyme : mobiliser les données météorologiques et climatiques ouvertes pour renforcer la prise de conscience du changement climatique et former les citoyens aux enjeux météorologiques.
  • MaDada, porté par l’association OpenKnowledge : renforcer la transparence de l’action publique en favorisant l’ouverture des données et documents administratifs.
  • Open Data University, porté par l’association Latitudes : initier à l’open data les élèves inscrits dans une formation de l’enseignement supérieur dans le domaine du numérique, pour faire émerger les « CovidTracker » de demain.
  • Parlons démocratie, porté par l’association éponyme : former les Français, et notamment les plus jeunes, à la connaissance des institutions, au fonctionnement de la démocratie et à la délibération démocratique.
  • Permis de Construire, porté par l’association éponyme : accompagner dans leur réinsertion dans la société les personnes sous contrôle judiciaire, en travaux d’intérêt général, en attente de jugement, en sursis ou sortant de détention, afin de lutter contre la récidive.
  • Service national universel augmenté, porté par l’association makesense : accompagner et former les jeunes qui souhaitent s’engager pour l’intérêt général dans cinq thématiques prioritaires, dont le climat avec « Chauffe-toi pour le climat ! » et l’aide aux personnes âgées isolées avec « Rapproche-toi des seniors isolés ! ».
  • Sports inclusif, porté par l’association Les enfants de la balle : permettre aux enfants en situation de handicap de pratiquer une activité sportive dans le club ou l’association de leur quartier.
  • Vikidia, porté par l’association éponyme : développer une encyclopédie collaborative et libre pour les 9-13 ans afin de développer l’esprit critique des jeunes, en particulier sur les informations disponibles en ligne.
  • Vivons en forme, porté par l’association Fédérons les villes pour la santé : lutter contre les maladies chroniques et renforcer les actions de prévention en santé en mobilisant les leviers à la disposition des communes, comme la restauration scolaire, la politique sportive, ou encore la pédagogie auprès des parents et des enfants.

En savoir plus sur les projets lauréats : https://citoyens.transformation.gouv.fr/laureats.html

Ces initiatives s’inscrivent dans les priorités énoncées dans le 3e Plan d’action national du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) présenté en décembre 2021. Celui-ci comporte notamment trois priorités transversales – la participation citoyenne, le numérique inclusif et la transparence de l’action publique – ainsi que des priorités thématiques sur l’environnement et la santé auxquelles répondent les projets.

Un accompagnement pendant trois mois pour accélérer les initiatives

Les projets lauréats bénéficieront pendant trois mois d’un appui de l’administration. Ils pourront solliciter un vivier de mentors, obtenir des contacts, accéder à des données, recevoir de l’aide juridique…

A la sortie de l’Accélérateur, les porteurs et porteuses de projets passeront devant un comité d’engagement constitué de sponsors publics et privés. Ces-derniers pourront apporter des contributions supplémentaires pour soutenir le développement des projets : terrain d’expérimentation, financement, mécénat de compétence etc.

Contenu de l’accompagnement proposé aux initiatives soutenues par le programme

Un soutien aux autres projets

L’Accélérateur a prévu un accompagnement pour les autres projets ayant répondu à l’appel à candidatures :

  • une quinzaine de projets se verra proposer un coup de pouce ou une investigation supplémentaire. L’objectif est de leur apporter une mise en relation, un conseil rapide ou une consolidation de leur projet de développement.
  • tous les candidats et candidates pourront participer à une série d’événements ouverts, thématisés par champ de politique publique et associant les acteurs publics concernés. Ces événements prendront la forme de speed-dating avec des acheteurs ou décideurs ministériels potentiels, de hackathons, d’ateliers et sessions de formation sur l’accessibilité, la sécurité, les ressources publiques disponibles…

Trois événements sont déjà prévus dans les mois à venir sur les principaux champs de politiques publiques couverts par les dossiers candidats : Santé & Solidarités, Éducation Jeunesse & Sports, Écologie Environnement.

Rejoignez la 2e promotion en fin d’année

Une deuxième promotion est prévue pour la fin de l’année 2022. Si vous portez une initiative d’intérêt général et souhaitez bénéficier de l’accompagnement de l’administration, suivez-nous sur Twitter et inscrivez-vous pour être informés de l’actualité de l’Accélérateur !

Ressources

  • La vidéo de la cérémonie d’annonce des lauréats :